La situation d'apprentissage en E.P.S.

La situation d’apprentissage est un exercice ou tâche motrice proposée par l’enseignant. Elle est couramment définie comme « un but à atteindre dans des conditions déterminées » (Leplat).
La situation d’apprentissage permet à l’élève de développer des compétences pour progresser en fonction des problèmes prioritaires soulevés dans la situation de référence. Une situation ou une tâche d’apprentissage comprend  obligatoirement :
- un but à atteindre ;
- l’aménagement, le matériel, c’est-à-dire, les conditions environnementales ;
- les prescriptions concernant l’utilisation de cet aménagement (les consignes) ;
- les opérations à conduire ou critères de réalisation ;
- les critères de réussite.
Trois types de situation ou tâche d’apprentissage sont généralement définis :
- la tâche non-définie, ou situation de découverte : elle organise simplement les conditions environnementales. L’élève se fixe lui-même le but, les opérations à conduire, les critères de réussite;
- la tâche semi-définie, ou situation-problème : elle est caractérisée par un objectif à atteindre assortie d’un critère de réussite sans comporter aucune indication sur les actions à effectuer. L’élève opère ainsi des choix parmi les stratégies possibles pour atteindre le but fixé par l’enseignant;
- la tâche définie, ou situation de reproduction de modèle : elle spécifie de manière univoque les modalités d’exécution. L’élève reproduit la tâche.
Tâche But Opération à conduire Aménagement, matériel Critères de réalisation
non définie non spécifié non spécifiées non spécifié ou spécifié Auto-évaluation
semi-définie non spécifié non spécifiées non spécifié ou spécifié Auto-évaluation
définie non spécifié ou
spécifié
spécifiées non spécifié ou spécifié Evaluation externe
Tableau extrait de « relations pédagogiques et tâches motrices » J.P Famose

Que faire pour construire des situations ?
1/ Proposer des situations qui permettent de comprendre et de donner du sens;
2/ Diversifier la situation : simplifier / complexifier / varier l'environnement matériel...;
3/ Définir avec les élèves les critères de réussite;
4/ Donner du temps pour apprendre (respecter les rythmes d'apprentissage);
5/ Confronter les élèves avec la complexité;
6/ Prévoir l'erreur... l'utiliser... la faire exploiter;
7/ Valoriser la production des élèves.

Trois questions à poser à l’élève :
- Qu'est-ce que tu dois faire ?                      But, formulation, explicitation, explication, compréhension
- Est-ce que tu sais à quoi tu es arrivé ?       Le résultat
- Est ce que tu sais comment tu as fait ?      Les critères

Une situation d’apprentissage peut évoluer (simplification/complexification) en jouant sur différentes variables :
- spatiales (dimensions ou forme, introduire des refuges ou obstacle, évoluer sur différents sols, …) ;
- temporelles (durées, donner un handicap de temps, …) ;
- matérielles (différents objets à manipuler, nombre d'objets, …) ;
- relationnelles (nombre de joueurs, rôles, notion de délivrance, groupement…) ;
- corporelles (parties du corps, mobilité...).

LES FICHES « SITUATION D’APPRENTISSAGE » DE LA CIRCONSCRIPTION
Les fiches de situations d’apprentissage de la circonscription de La Garde sont toutes construites formellement sur le même schéma, avec les mêmes repères quels que soient l’APSA et les cycles scolaires. Chacune peut être plastifiée pour les protéger, voire les annoter avec un feutre effaçable. Elles sont utilisées tout particulièrement lors de séances avec intervenant extérieur.

L’organisation formelle d’une fiche
fsa

Précisions sur les repères de la fiche

La couleur des fiches : Elle reprend celle des 4 objectifs visés utilisée dans la synthèse des derniers programmes du cycle 1, c’est-à-dire :
- en bleu « Agir dans l’espace, dans la durée et sur les objets » ;
- en vert « Adapter ses équilibres et ses déplacements à des environnements ou des contraintes variés » ;
- en violet « Communiquer avec les autres au travers d’actions à visée expressive ou esthétique » ;
- en orange « Collaborer, coopérer, s’opposer ».
Pour les cycles 2 et 3, la couleur correspond à celle des 4 champs d’apprentissage utilisée dans la synthèse des programmes :
- en bleu « Produire une performance maximale, mesurée (mesurable en cycle 3) à une échéance donnée » ;
- en vert « Adapter ses déplacements à des environnements variés » ;
- en violet « S’exprimer devant les autres par une prestation artistique et/ou acrobatique » ;
- en orange « Conduire et maîtriser un affrontement collectif ou interindividuel".

Le titre de la fiche : Il sert de référence autant pour l’enseignant, les élèves que pour les intervenants. L’évocation du titre lorsque la situation est connue de tous doit permettre une mise en activité plus rapide.

Le code de la fiche : Il facilite le repérage et le classement des fiches. Il peut être indiqué dans la fiche de préparation de la séance avec le titre de la situation pour éviter de retranscrire à l’identique son contenu (Pour rappel, il ne faut pas oublier alors de transmettre aux intervenants la fiche « situation d’apprentissage »).

Le lieu : Pour les fiches utilisées en natation, ce repère indique la profondeur du bassin (petite, moyenne ou grande) dans laquelle la situation doit être proposée (voire, selon la piscine, la zone du bassin et un petit schéma explicite).

Le cycle et le niveau : La situation d’apprentissage décrite correspond au cycle et au niveau indiqué. Si les élèves exécutent la situation avec les adaptations pour la simplifier alors le niveau de ces élèves est inférieur. Par contre, si les élèves effectuent la situation avec les adaptations pour la complexifier alors le niveau est supérieur. Ces niveaux peuvent constituer une aide pour l’enseignant lorsqu’il remplit le livret scolaire unique. Ainsi, les objectifs d’apprentissage sont non atteints pour le niveau 1, partiellement atteints pour le niveau 2, atteints pour le niveau 3 et dépassés pour le niveau 3 avec complexification de la situation d’apprentissage.

L’objectif pour l’enseignant : A la fin de cette situation, « l’élève sera capable de … ». Il s’agit de l’objectif que l’enseignant cherche à atteindre grâce à la situation proposée. Il peut être lié à une partie de la compétence des programmes. Pour certaines APSA, le thème est précisé. Par exemple, en natation, l’objectif sera précisé suivant cinq composantes : entrer dans l’eau, flotter, s’équilibrer, respirer et se déplacer (des logos sont utilisés).

Le but pour l’élève : Ce qu’il y a à faire, en terme facilement compréhensible. C’est le but à atteindre pour l’élève, il est au cœur de la situation et lui donne du sens. Le but de la situation d’apprentissage doit être énoncé clairement à l’élève en demeurant accessible.
Le dispositif : Il indique d’une part l’illustration et d’autre part les indications pour les mises en œuvre de la situation d’apprentissage. On y retrouve l’aménagement humain (effectif et attribution des rôles) l’organisation temporelle (durée de la situation et les phases de changement : A quel moment ça tourne ?), voire les règles de sécurité essentielles du dispositif. La consigne est précisée. Le dispositif de communication est indiqué lorsqu’il a été prévu pour la situation d’apprentissage (recueil de résultats par les élèves ou par l’enseignant, média de présentation et/ou de régulation de la situation aux élèves).

Les consignes : De manière chronologique d’apparition, elles annoncent pour chacun les opérations qu’il doit effectuer pour réussir la situation. Pourquoi ce travail ? Quel intérêt pour l’élève. Quoi faire ? Ce que l’élève doit être capable de réaliser. Comment faire, avec quoi ? Dans quelles conditions matérielles, de temps… Jusqu’où, quel degré d’achèvement ou de réussite ? Ce qu’il faut pour que le travail soit considéré comme terminé et conforme au but recherché.

Référent de la situation : Certaine fiche laisse un espace pour préciser l’adulte référent de la situation d’apprentissage et son rôle.
Les critères de réalisation : Ils indiquent les moyens à mettre en œuvre par l’élève pour réussir la tâche : « Ce qu’il y a à faire pour faire ». Ils permettent à l’enseignant de conseiller les élèves sur ce qu’il faut faire pour réussir la situation. Ce qui permet d’aider l’élève en difficulté, en mettant l’accent sur les problèmes rencontrés. Ils peuvent être : omis dans un premier temps, suggérés par l’aménagement du milieu ou donnés (comparaisons de deux réalisations d’élèves verbalement).

Les critères de réussite : Ils indiquent concrètement à l’élève qu’il a réussi la tâche. Ce qui permet à l’apprenant de repérer qu’il a réussi. Il(s) doit(vent) être énoncé(s) clairement à l’élève.
- Enoncé quantitatif : tentatives (nombre de réussite/nombre d’essais)
- Enoncé qualitatif : critère de validation (zone, trait, attitude…)

 

PROPOSITIONS DE FICHES "SITUATION D'APPRENTISSAGE" DE LA CIRCONSCRIPTION
 Produire une performance maximale, mesurée (mesurable en cycle 3) à une échéance donnée  
Adapter ses déplacements à des environnements variés lien Natation
lien Voile pour le cycle 3
Course d'orientation - en cours de réalisation
Escalade sur SAEen cours de réalisation
S'exprimer devant les autres par une prestation artistique et/ou acrobatique Gymnastique - en cours de réalisation
Patinage sur glace - en cours de réalisation
Conduire et maîtriser un affrontement collectif ou interindividuel  Balle au pied vers le football - en cours de réalisation
Tennis de table - en cours de réalisation
Tennis - en cours de réalisation
Lutte - en cours de réalisation